Avertissement légal :
Conformément à la Décision du TGI d’Auch, dans son jugement rendu le 5 septembre 2001, affaire Pierre Clostermann S.A.R.L. Aeroeditions (Directeur de la publication C.J. Ehrengardt), les victoires homologuées n’étant pas légalement « révisables », le nombre de victoires individuelles sera réputé juste, et inaltérable.

Présentation :

Sur cette nouvelle page, nous comparerons les revendications des pilotes du Normandie-Niemen et les pertes réelles de la Luftwaffe. Il s’agit donc d’un travail d’identification et non d’homologation tâche terminée depuis 1945 avec la liste dressée par l’Inspection de la Chasse.
Le présent travail n’a pas pour vocation de dénigrer le palmarès des pilotes du Normandie-Niemen, ni celui des soviétiques ayant combattus conjointement.
Notre démarche est simple, univoque et scientifique, elle consiste à comparer les pertes allemandes dans les Bundesarchives de Koblenz aux homologations des soviétiques reprises par l’armée de l’air française.

Ce travail a déjà été réalisé, pour qui sait lire entre les lignes, par JC Ehrengardt au milieu des années 1980, pour la rédaction de son ouvrage « Normandie-Niemen » paru en 1989. Les victoires identifiées sont accompagnées des pertes correspondantes pour la Lutfwaffe, la première mention de ce type apparait pour le 14 juillet 19432. Grace aux progrès des études cartographiques rendus possibles par la numérisation et la mise en ligne des cartes de l’époque3, il est désormais possible d’affiner les recherches. Certaines seront infirmer, d’autres omises du fait de la non localisation à l’époque d’un toponyme ou à la correction d’une mauvaise transcription d’un toponyme russe ayant déjà subit une translittération en allemand seront ajoutées.

Cette étude comporte une limite, si lors d’un combat aériens 10 pilotes revendiquent 10 victoires, les allemandes ne perdant que 5 avions, il est scientifiquement impossible de déterminer, lesquels des pilotes ont réellement remporté des victoires. C’est pour cela que ce travail ne tirera que des conclusions sur le totale de victoire et non sur des palmarès individuels.

Les victoires seront classée en :
Victoire Scientifiquement Identifiée. Dans ce cas la destruction de l’avion ennemie abattu a été retrouvé dans les Bundesarchives : VSI.
Avion-Indentifié – Victoire Non Scientifiquement Confirmé : AI-VNSC .L’avion a été identifié, mais seulement endommagé.
Victoire Non Scientifiquement Identifiée : VNSI. Dans ce cas là, la destruction de l’avion ennemie abattu n’a été retrouvé dans les Bundesarchives.
Cela peut être lié soit :
– à la perte du rapport ou un mauvais classement dans les archives.
– au faite que les dommages de l’avion n’ont entrainé pas son indisponibilité pour réparation.

Une autre difficulté la localisation des victoires est donnée par les français à la louche (avec une précision dépassant parfois 20 km), il est donc nécessaire de consulter les rapports soviétiques pour avoir une localisation précise et utile.

1) 05/04/1943 : Roslavl-Lioudinovo : FW-190 – Preziosi. VNSI.
2) 05/04/1943 : Roslavl-Lioudinovo : FW-190 – Durand. VNSI.
Aucune perte allemande signalée ce jour
3) 13/04/1943 : Spas-Demensk : Durand. VNSI.
4) 13/04/1943 : Spas-Demensk : Mahé. VNSI.
5) 13/04/1943 : Spas-Demensk : Derville/ Poznanski / Bizien. VNSI.

Ce jour, là Luftwaffe (Lw. Kdo Ost) ne perd qu’un avion : le FW-190 A44 n° 1994 du 10./J.G.51 est endommagé à 80% suite à un atterrissage forcé suite à panne moteur à 8 km au N de Smolensk. (Pl. Qu. 25114), (source : BArch. RL 2-III/1188, p. 198, Lw. Kdo Ost n°143).
6) 02/05/1943 : Sofonovo : HS-126 – Lefèvre.VNSI.
7) 03/05/1943 : Mouliatino : Bf-109 – Lefèvre VNSI.

8) 03/05/1943 : Spas-Demensk : Hs-126 -Littolff – Castelain – Durand. VNSI/
Ce jour, là Luftwaffe (Lw. Kdo Ost) ne perd qu’un Bf-109 : le Bf109 G4 n° 5759 du Nahaufkl.Gr.44 est détruit à 80% suite à une rupture du train d’atterrissage sur l’aérodrome de Pankowo (Orel). Cette avarie peut avoir été causée suite à combat aérien, il existe donc une possibilité que se soit la victime de Marcel Lefèvre. (source BArch RL 2-III/1189, p. 344, Lw. Kdo Ost – n°140).
9) 15/05/1943 : Mouliation : Bf-110 – Castelain. VNSI.

10. 15/06/1943 : Mariuka : FW-189 – Littolff – Castelain. VNSI
11. 16/06/1943 : Brusna – Makovaïa : FW-189 du N.A.Gr. 15- Albert – Preziosi.
AIVNSC – Avion légèrement endommagé.
Ce jour, là Luftwaffe (Luftflotte 6) a un FW-189 endommagé : le FW-189 A1 n° 0047 du N.A.Gr.155 est endommagé à 10% suite à un combat aérien dans les environs de Schisdra (Al : Schisdra – Ang : Zhisdra – Fr : Jizdra – Ru : Жиздра), le radio-mitrailleur, l’Uffz Matthias Müller est tué. (source : BArch RL 2-III/1180, p. 185, Lw. Kdo Ost – n°190).
12. 23/06/1943 : Bouda : FW-190 – Tulasne. VNSI.
13. 13/07/1943 : Ksyn : Bf-110 – Littolff. VNSI.
14. 13/07/1943 : Ksyn : Bf-110 – Castelain. VNSI.
15. 13/07/1943 : Ksyn : Bf-110 – Durand.
VNSI.
Ce jour-là, la luftwaffe ne perd aucun bf-110 dans la vallée de la Resseta, ce qui est en accord avec le fait que les français aient opéré ce jour dans la vallée de Vytebet’s’. Dans cette dernière un seul Messerschmitt Bf-1105 a été abattu à Oulianovo à 18 km plus au sud. (major Vyazovik 172éme IAP) et un autre6 a été endommagé dans le même secteurs (Lt. Efimov 198éme ShAP).
16. 14/07/1943 : Iagodnaïa : Bf-110 – Albert. VSI.
Non homologuée par les soviétiques qui accorde la victoire à un Il-2 de la 224éme IAD. La localisation exacte est Novoselki à 5 km ONO de Koziul’kina et 10 km ESE de Yagodnaïa selon les rapports soviétiques.
17. 14/07/1943 : Iagodnaïa : Bf-110 – Pouyade – Béguin. VSI.
La localisation exacte est Novoselki à 5 km ONO de Koziul’kina 10 km ESE de Yagodnaïa selon les rapports soviétiques.
Ce jours là, l’escadrille anti-char du ZG1, perd 2 Me-110 à Koziul’kina à (5km ONO de Novoselki.
14/07/43 – Pz.Jg.St./Z.G.1 -Kosjulcina (10 km ONO Bolkhov) – tir de chasseurs – Bf 110 F2 – n°5202 – 100 % – (R-2-III-1191, p.124, n°120).
14/07/43 – Pz.Jg.St./Z.G.1 -Lumwko (Ljubowka,Leniwka,Lipowka?) – Atter. Urg. -> tirs chasseurs – Bf 110 G2 – n°6297 – 100 % – (R-2-III-1191, p.124, n°121).
18. 14/07/1943 : Kirekovo/Dolgaïa : FW-190 – Castelain. VNSI.
Aucune perte de FW-190 dans le secteur de Yagodaïa malgré 6 revendications de la 1ère Armée Aérienne
19. 15/07/1943 : Orel NE : Bbf-110 – Tulasne. VNSI.
20. 15/07/1943 : Krasnikovo : Bf-110 – de Forges. VNSI.
Ce jour-là, la luftwaffe ne perd aucun bf-110
21. 16/07/1943 : Krasnikovo : Bf-110 – Littolff.VNSI.
Pas de perte de Bf-110 dans le secteur de la 1ère Armée Aérienne.
22. 16/07/1943 : Krasnikovo : Bf-110 – Castelain. VNSI.

Pas de perte de Bf-110 dans le secteur de la 1ère Armée Aérienne.
23. 16/07/1943 : Krasnikovo : FW-190 – Tulasne.VNSI.

Pas de perte de FW-190 dans le secteur de la 1ère Armée Aérienne.
24. 16/07/1943 : Krasnikovo : Ju-87 – Pouyade. VSI.
Ce jour-là, le III/St.G.1 perds deux Ju-87 dans ce secteur :
– Le Ju-87 D3 – n°538 – 10 % du III./St.G.1 fait un atterrissage forcé suite à tirs d’arme de bord à Zlynij (Zlyn’, 15 W Znamenskoe, 53.2776352,35.8908419), (sources B.ARch. R-2-III-1191, p.43, n°49). Zkin’ se trouve à 19 km au SE de Krasnikovo
Ainsi que le Ju-87 D3 – n°1002 du 7./St.G.1 qui s’écrase (100%) dans le secteur Pl. Qu. 5468 (5 km ENE Znamenskoe, 13 km SSE de Krasnikovo) suite à des tirs d’arme de bord – (R-2-III-1192, p.191, n°155).
25. 16/07/1943 : Krasnikovo : FW-190 – Léon. VNSI.

Pas de perte de FW-190 dans le secteur de la 1ère Armée Aérienne.
26. 16/07/1943 : Krasnikovo : FW-190 – Léon. VNSI.

Pas de perte de FW-190 dans le secteur de la 1ère Armée Aérienne.
27. 16/07/1943 : Krasnikovo : Bf-109 – de Forges. VNSI.

Pas de perte de Me-109 dans le secteur de la 1ère Armée Aérienne.
28. 16/07/1943 : Krasnikovo : Bf-189 – Pouyade / Préziosi/ Béguin / Durand / Risso /Vermeil.
VNSI.
C.J. Ehrengard dans le H.S. N° 3 d’Aèro-Journal, page 15. écrit au sujet de cette victoire « Un FW-189 A-2 (Wk. Nr. 183) du NAGr. 13 est fortement endommagé dans ce secteur« . En réalité cet avion n’est endommagé qu’à 20 % à Kuznetsy (52.83063, 35.9150651 / source : B.Arch. RL-2-III 1191, n°10, p.98) à 17 km au SO d’Orel, soit 47 km plus au SSO de la revendication des pilotes français (7 km au S de Znamenskoe).
29. 17/07/1943 : Iagodnaïa – Krasnikovo : FW-190 – Albert. VNSI.
30. 17/07/1943 : Znamenskaïa : FW-190 – Albert – Préziosi. VNSI.

Ce jour, là Luftwaffe (Luftflotte 6), perd 3 FW-190 dans la région d’Orel deux dans le secteur de la 15éme VA et 1 troisième de la I./Schl.G.1 dans le secteur de la 1ère VA, mais à 45 km au SSO de Znamenskpe et de plus la paire engage deux FW-190 du JG.51.
31. 19/07/1943 : Znamenskaïa : Ju -88 – Léon / de Forges / Albert / Risso / Bon.
VNSI.
Le rapport de la 303éme IAD pour la journée indique que le Ju-88 a été seulement endommagé, c’est d’ailleurs ce qu’indique les pilotes français, « l’avion disparaît dans les nuages un moteur fumant ». La victoire est ensuite confirmée par les troupes au sol. Certainement des éléments de la 108éme SD qui signale dans la journée 4 avions abattus par la chasse (peut être les 4 avions revendiqués par la Luftwaffe aux environs de Viazovaya (54625)).
Ce jour la 7./K.G.1 perd le Ju-88 A4 n°3647 à Stolbtcheye (4 km au NE de Krasnikon 53.4236 35.7522 (R-2-III-1191, p.61, n°46) en raison d’un atterrissage d’urgence suite à des incendies de moteur. L’équipage est indemne, l’avion est endommage à 40 %.
Ceci explique que les troupes au sol ont signalé la chute d’un Ju-88 dans le secteur de Krasnikovo.
32. 21/08/1943 : Spas Demensk- FW-190 – Lefèvre. VNSI.
La Localisation exact du combat est 3-4 km au sud de Pavlinovo. Ce jours la Luftwaffe ne perd dans ce secteur que le Fw 190A-5 n° 525 (100 %) du 15(Span)/JG-51 dans le Pl.Qu.35488 (3 km au Nord de Pavlinovo) suite à Collision avec un avion soviétique lors d’un combat. L’horaire de la collision est 16h25 (15h25 heure allemande), il ne peut donc pas s’agir de celui endommagé par le lieutenant Lefèvre car les français se pose à leur aérodrome à 15h50 .
33. 21/08/1943 : Spas Demensk – Ju-87- Largeau. VNSI.
La localisation exact est entre Pavlinovo et Tserkovchtchina. Ce jours le 3./St.G.1 perd le Ju-87 D3, n°110037 (100 %) au sud de Potchinok (il existe un Potchinok dans le secteur d’opération du « Normandie », coordonnées : 54.375 33.679?). Ce Ju-87 réalisé un atterrissage forcé suite à tirs de DCA, l’équipage indemne (sources : R-2-III-1192, p.50, n°76).
Ce Ju-87 est compté comme endommagé dans le Journal de Marche et n’apparait pas dans la liste des avions endommagés dans le rapport de la 1ère VA.
34. 21/08/1943 : Spas Demensk – FW-190 -Foucaud. VNSI.
Aucune perte de FW-190 connue à ce jours dans le secteurs de Spas Demensk.
35. 30/08/1943 : Ielnia – Ju-87 – 18h20 – Mathis. VNSI.
36. 30/08/1943 : Ielnia – Ju-87 – 18h20 – Béguin. VNSI.
37. 30/08/1943 : : Ielnia – Ju-87 – 18h20 – Bon. VNSI.
Ce jours là, la Luftwaffe ne perd que 2 Ju-87 dans le secteur, un de la 9./St.G.3 et un autre de la 10./St.G.3, comme l’avait déjà indiqué C.J Ehrengard (CJE, 1989). Ce dernier semble donc valider deux victoires pour le « Normandie », mais l’étude des archives soviétiques montre que ce jour les différentes unités de la 1ère VA revendiquent sur le secteur d’Ielnia 18 Ju-87 (13 pour le 8éme IAK, 3 pour le « Normandie », de 2 pour la 303éme IAD). Nous avons 18 revendications pour 2 avions abattus. A ce chiffres ont il faut rajouter les avions revendiqués par la DCA, qui se situe à 5,5 % des avions observés7.
L’étude des rapports des troupes au sol ne signale aucun pic d’activité des Ju-87 durant cette période, seulement l’intervention de 25 He-111 à Korobets à 18h40. Il est donc actuellement impossible de situer plus précisément le lieu de combat qui doit se situer au sud-est d’Iel’nia.
Aucun élément probant ne permettant de relier la perte des 2 Ju-87 aux pilotes du Normandie, les trois victoires du jours seront donc classé VNSI.
38. 31/08/1943 : Ielnia – Ju-87 – Lefèvre – Risso. VNSI.
39. 31/08/1943 : Ielnia – FW-190 – Lefèvre. VNSI.
40. 31/08/1943 : Ielnia – Ju-87 – de la Poype. VNSI.
41. 31/08/1943 : Ielnia – Ju-87 – Albert. VNSI.
42. 31/08/1943 : Ielnia – Ju-87 – Barbier. VNSI.
43. 31/08/1943 : Ielnia – Ju-87 – Béguin/mathis. VNSI
.
Aucune perte de Ju-87 retrouvé dans les archives allemandes, ni d’autre FW-190 mis à part celui du capitaine Borras toutes ses victoires sont dont classées VNSI.
44. 31/08/1943 : Ielnia – He-111 – Durand. VSI.

Ce jour les différentes unités de la 1ère VA ne revendique qu’un seul He-111, de son côté le II.K./G.53, perd le He-111 H16 n°150594 à 8 km NO d’Ielnia (Pl. Qu. 3534). Le pilote et le navigateur sont tués, le reste de l’équipe a pu sauter en parachute. (sources : R-2-III-1193, p.162, n°73). Le lieu et le scénario sont concordant l’avion abattu est donc identifié.
45. 31/08/1943 : Ielnia – FW-190 – Foucaud. VNSI
46. 31/08/1943 : Ielnia – FW-190 – Léon. VNSI

Cette première phase de combat doit correspondre à l’attaque du Schwarm « Cuadra », il est possible que les pilotes français aient interprété l’avion du commandant Cuadra endommagé par l’explosion du Yak-9 de Normandie comme ayant été touché par leurs tirs. Ce jours-là, la Luftwaffe ne perdant qu’un seul FW-190, ces victoires seront classées VNSI.
47. 31/08/1943 : Ielnia – FW-190 – Risso – Mathis. VSI
Dans une seconde phase de combat se déroulant environ 5 minutes après la première, le 15.(Span.)/J.G.51 perd le FW-190 A2 – n° 500 du Hptm Borras à l’Ouest Ieln’ia lors d’un combat aérien, les troupes allemandes au sol indique que le FW6190 s’est écrasé à 13h09 (R-2-III-1195, p.102, n°44). Aucun autre avion soviétique ne se trouvant dans le secteur à ce moment, le capitaine Borras à donc été victime des pilots français. Cette victoire est donc classée VSI.
48. 01/09/1943 : Ielnia – FW-190 – Albert – de la Poype. VNSI.
Lors de ce combat aux envions d’Ielnia les pilotes français sont opposés à des éléments de la 1./J.G.54, dont Walter Nowotny. Ce jours le J.G..54 ne perd aucun avions, et la Luftwaffe aucun FW-190 dans le secteur de la 1ère VA.



Bilan :
Au 31 aout 1943, sur 48 victoires officiels, 5 avions abattus ont pu être identifiés et 1 autre identifié comme endommagé. Si on applique se rapport de 1/10 au 273 victoires du Normandie-Niémen on arrive à 27 victoires, ce qui est proche des 33 victoires du Groupe Ile de France.

Classement des pilotes par victoires identifiées :

1°) Pierre Pouyade : 1,5 victoires.
2°) Marcel Albert : 1 victoire, 1 avion endommagé.
3°) Albert Durand : 1 victoire
4°) Didier Béguin : 0,5 victoire.
4°) Joseph Risso : 0,5 victoire
4°) Jacques Mathis : 0,5 victoire




Note :


1. Jc. Ehrengarat (1989) : « Normandie-Niemen « , Editions Heimdal, ISBN : 3793506069004 00130

2. Ehrengardt (1989),p.19. Ibid.

3. La cartothèque sera ultérieurement mise en ligne.

4. Groupe de Reconnaissance Aérienne à Courte portée n°4.

5. Stab./ZG 1 – Ouiliano-Bolkhov – tirs de chasseurs ennemis -Bf 110 G-2,(S9+BA), W.Nr. 6295, 100% – Obstlt. Joachim Blechschmidt (MiA)

6. Pz.Jg.St./Z.G.1 – W Gorodok (20 SE Uljanowo) – Abattu par la DCA, incendie – Bf 110 G2 – n°6252 – 100 % – (R-2-III-1191, p.124, n°117).

7. Selon le compte-rendu de la PVO de la 21éme A,pour aout; 430 Ju-87 observé, 24 abattu soit 5,6%. Pour le 21/08/43 une activité de la Luftwaffe est signalé à Nikolskoe (54.432049 33.530375)
TsAMO, Fonds : 208, Inventaire : 2548, dossier: 74, doc. : 191, p.5